Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

      

jeudi 20 juillet 2017

Le Monde d'Elianor, chapitre 1 de Liah Waureel

Auteur : Liah Waureel
Couverture : Nicolas Jamonneau
Genre : Fantastique
Edition : Cyplog - Bliss
Parution : le 26 mai 2017
Pages : 246 pages
Prix : 16.90 euros

*Commander sur amazon : Le Monde d'Elianor, chapitre 1*


Élianor est une jeune fille ombrageuse et seule. Sa vie change lorsqu’elle découvre qu’elle est l’un des Gardiens du Sceau de l’Entre-Deux-Monde : un Sceau qui empêche le commun des mortels de connaître l’existence de la Réalité. Les humains n’étant pas assez évolués, trop violents, il a été décidé, en des temps lointains, de la camoufler afin d’éviter la disparition de certains peuples. Elle entame alors un long apprentissage : gérer ce puissant pouvoir. Une lourde responsabilité. Soutenue par la Guilde des Gardiens, Élianor commence à découvrir ses ennemis et débute une aventure qui lui ouvrira les portes de la Vérité sur ce Monde, mais aussi, sur de terribles secrets.

Le résumé était alléchant et même si le fait de suivre une héroïne qui découvre un univers surnaturel est classique, c'est, une base dans un roman qui me plaît toujours. Le dragon présent sur la couverture n'est pas innocent dans le choix de ce titre, être amoureuse de ce genre de créature me rend faible.


Le prologue de ce premier tome est efficace et l'envie de savoir comment Elianor en est arrivée à ce que l'auteure décrit s'impose rapidement au lecteur. Malheureusement pour moi, la suite de l'histoire n'a pas répondu à mes attentes et m'a bien déçu. Je n'ai pas accroché à ce récit et je ne lirais pas la suite.


Je suis friande de détails, de ceux qui servent une histoire, qui permettent de bien connaître les personnages et de bien nous immerger dans un univers. Ce roman en manque cruellement. Les relations entre les figures que l'on suit sont réduites au strict minimum. Que ça soit ceux qui gravitent déjà autour d'Elianor ou ceux dont elle va faire la connaissance, les échanges sont succincts et sont souvent assez peu naturels. L'auteure se dérouille mieux avec la narration.

Je ne peux pas ne pas aborder le caractère d'Elianor, elle est assez sèche avec les gens et juge parfois bien trop vite ses interlocuteurs. Elle est assez peu plaisante. Le problème avec des relations qui ne sont pas assez travaillées c'est que lorsqu'un changement survient, il n'est pas réellement crédible. Elianor dans son aventure, dans son rôle de gardienne, n'est pas seule et avec les autres gardiens si les choses commencent de manière peu engageante, par la suite ça va tendre à évoluer, mais cela arrive bien trop vite. De manière générale j'ai regretté le manque de travail autour des personnages, de leur personnalité, mais surtout des liens qui se tissent entre eux et qui ne sont pas convaincants.


Le principal défaut de ce titre reste que l'auteure va trop à l'essentiel, alors qu'il y avait bien des éléments à développer pour rendre ce premier tome plus accrocheur. L'univers qu'elle dévoile repose sur différentes idées, un peu trop selon moi. Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'éléments intéressants, mais tout ce qu'elle propose n'est encore une fois pas suffisamment développé et avec trop d’éléments en présence, cela réduit le temps qu'on accorde à chacun. Les idées défilent, mais ne marquent pas. Même l'apparition des dragons ne s'est pas soldée par un élan d’enthousiasme. Le lien qui les unit aux gardiens démontre à un moment des promesses qui restent néanmoins, comme beaucoup d'autres choses, sous-exploitées.

L’apprentissage d'Elianor, partie qui aurait pu être intéressante et que j'attendais avec curiosité, ne m'a pas paru attirante. Les cours qu'elle suit n'en sont pas vraiment, on l'informe de choses, elle pratique des exercices sans pour autant qu'on ait l'impression de mettre un vrai pas dans ce nouveau monde, à ses côtés. D'ailleurs la manière dont elle devient une gardienne est trop habituelle, fatigante dans un sens, comme s'il fallait systématiquement qu'on ne dise rien au personnage central, qu'on le laisse dans le flou pour diverses raisons. Elle devient gardienne, mais pas d'une bonne façon pour moi.

Comme dans beaucoup de titres de ce genre, il y a une romance en présence. Habituellement je n'ai rien contre, c'est même pour moi souvent un plus bien appréciable, mais pas ici. Comme le reste du roman, elle commence rapidement, Elianor a un gros coup de foudre, et elle se concentre comme le reste du récit sur l'essentiel. On a des personnages qui ont des sentiments sans qu'on ne comprenne trop pourquoi, et le pire c'est qu'Elianor semble attirer plusieurs rôles masculins. Juste non. Les accès de jalousies, les mésententes et autres couacs ont été, je suis désolée de le dire, ridicules. Par contre cette histoire avec les fées, le fait que ça indique quelque chose, c'est bien trouvé, même si ce qui s'ensuit démontre juste des choses peu sympathiques du côté des personnages.


S'il y a un retournement, concernant le grand méchant, que je n'avais pas deviné et ce n'est pas faute d'avoir essayé, et si la fin est surprenante (une fin qui avant ça met en scène un combat qui tourne beaucoup trop bien pour nos gardiens au vu de la formation éclair qu'ils ont) cela ne m'a pas fait changer d'avis sur l'envie de lire la suite. Liah Waureel a des idées, mais l'ensemble de ce premier tome manque trop de substance et reste maladroit par bien des côtés.
 

Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. Le résumé était prometteur, c'est dommage que le contenu ne soit pas à la hauteur :/

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.